Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 20:23
Le gris du ciel

Je passe la journée dans un tunnel sous les bombes pour finir la dixième et dernière qui semble ne jamais devoir se terminer. J'entends les bombes tomber, j'entends le bruit des ruines, je devine les bombes qui tombent, j'essaie de sortir du tunnel, j'essaie de me faufiler, je passe la journée a tenter de sortir du tunnel, la journée se déroule alors que j'essaie de sortir du tunnel. Je lis ce livre sur kas product, je me souviens comme au début des années quatre vingt nous étions tous amoureux de mona soyoc. Le livre est une purge absolue, il est mal écrit, il n'a aucun intérêt, il n'est même pas édité vu qu'il y a pleins de fautes sur des prénoms et des noms. Je ne pense pas toujours que je suis un génie de la littérature mais je peux vous assurer que j'écris dix fois mieux que le clown qui a signé le livre sur kas product. C'est toujours pareil non, les gars ne bossent pas assez. C'est comme les films, les gars ne bossent pas assez. C'est comme plein de trucs dans l'art, les gars ne bossent pas assez. C'est tout le problème quand tu vis de ton art, tu ne bosses pas assez, tu dois en vivre et tu ne bosses pas assez. Je décompte les heures jusqu'au jour de ma naissance, jusqu'au jour de ma renaissance, je décompte les heures pour atteindre trente cinq. Il n'en manque plus que quelque unes pour atteindre trente cinq. Je reste dans le tunnel et j'écoute des vieux trucs que je n'ai pas écouté depuis longtemps, des disques qui ont plus de vingt ans et qui pètent toujours autant, j'écoute drive blind et ce chef d'oeuvre intemporel qu'est be a vegetable, j'écoute les portobello bones et j'écoute les thugs. Je pourrais peut-être écouter kas product, mais je n'ai pas de cédés d'eux. J'ai du les avoir en vinyl, j'ai dû les acheter a new rose à l'époque ou peut-être chez gilda, je ne crois pas que le silence de la rue existait. Ancien combattant. Un concert parisien dans le squat de la rue des cascades déjà. Ancien combattant. Je passe la journée sous un tunnel, alors que j'entends la pluie de bombes, alors que j'essaie de sortir, alors je sais que je ne pourrais pas sortir, je reste enfermé dans le tunnel. Je recompte les heures, je décompte les heures, et je reste dans ce tunnel. Il reste quelques heures avant trente cinq, il reste quelques heures. Mais les jours s'ajoutent aux jours, mais les semaines s'ajoutent aux semaines, mais les mois s'ajoutent aux mois. Je dépose ma vie au milieu du gris du ciel, et j'attends que le fantôme viennent réanimer mon cœur. Et j'attends que le fantôme revienne. J'attends que tu reviennes.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans La vie belleville
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite