Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 09:18
Des jours divers

Je retiens mon souffle alors qu'il est presque midi, ou un peu plus. Je retiens mon souffle pour entendre le sien dans le téléphone. Il fait froid mais je n'ai pas froid. Il fait froid mais je n'ai pas froid. J'ai mes mitaines mais je n'ai pas froid. J'ai un camionneur mais je n'ai pas froid. J'ai un autre camionneur mais je n'ai pas froid. J'ai ma veste en cuir très chaude et je n'ai pas froid. Je téléphone a midi trois et je retiens mon souffle. Je téléphone a midi trois et je retiens mon souffle pour entendre le sien. Je téléphone a midi trois et je retiens mon souffle pour entendre le sien. Il fait très froid ce jour là mais je n'ai pas froid. Je sais que c'est un vendredi. Je sais que c'est un vendredi et je n'ai pas froid. Je suis accoudé en haut des escaliers sur la place. Je reste une heure collé contre une barrière alors que les voitures passent et repassent rue des écoles. Je reste une heure collé contre une barrière alors que les piétons passent et repassent. Je reste une heure collé contre une barrière alors que j'entends un souffle dans le téléphone. Je reste une heure et je n'ai pas froid. Je n'ai pas froid même s'il fait si froid, je n'ai pas froid, et j'entends un souffle dans le téléphone. J'entends un souffle dans le téléphone qui chaque jour me fait vivre depuis ce jour là. J'entends un souffle et je n'ai pas froid. Je me souviens il est midi trois. Il est midi trois et je suis en haut des escaliers a un jet de pas des bernardins, a un jet de pas de la mutualité, je suis sur la place givre au début de la rue des écoles. Je suis en face du desperado et il fait très froid. Il fait très froid mais je n'ai pas froid. Et je téléphone a midi trois. Il y a de cela trente cinq mois. Je téléphone a midi trois. Et j'entends ce souffle dans le téléphone. J'entends ce souffle et je n'ai pas froid. J'entends ce souffle et je n'ai pas plus jamais froid. J'entends ce souffle et je n'aurais plus jamais froid. J'entends ce souffle qui me réveille chaque matin, j'entends ce souffle qui me dit bonne nuit chaque soir, j'entends ce souffle qui me regarde dormir, j'entends ce souffle qui écoute mon cœur chaque jour, j'entends ce souffle qui me fait me lever chaque jour, j'entends ce souffle qui me donne envie d'être vivant, j'entends ce souffle ce jour la un vendredi a midi trois. J'entends ce souffle et il ne me quitte pas. Tu ne me quittes pas. Tu ne me quittes pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans paris Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite