Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 09:26
Mille belleville

Ma vie est un sentiment qui ne me quitte pas. Des pavés de belleville des murs de la vieille ville au loin, si loin. La vie est une douleur qui ne me quitte pas. Comme un regard soudain, comme un regard si soudain. La vie est un bonheur qui ne me quitte pas. Arrivé en bas du parc on enquille la rue pali-kao. Je bois mon café au bord de la seine alors que le jour retient le soleil. En face d'où est né mon grand-père. Pas loin d'ou ma mère était dans une chambre d'hôpital. Près d'une femme aux cheveux longs qui les perdaient. Ses cheveux longs. On regarde le ciel qui passe du bleu au gris. On regarde le ciel. Le matin j'ai croisé ce type près du palais de justice dont je me persuade qu'il est l'avocat de la veuve de céline. J'ai déjà vu le film plusieurs fois mais je reste quand même scotché devant l'écran. J'essaie de ne plus penser a la plus belle femme du monde mais je me dis que l'enfant lui ressemble un peu. Marrant comme tous les enfants ressemblent au fantôme. Il se met vaguement a pleuvoir. Vous n'aurez qu'a tous nous passer par les armes quand vous serez au pouvoir je dis au type. Le copain du garçon vaguement corse a une voix hallucinante de suffisance. Vous avez dit quoi monsieur drink me dit le type en me regardant interdit. Je lui répète. Vous pourrez nous passer par les armes quand vous serez au pouvoir ça résoudra la problème. Je veux voir un responsable il dit. Je ne suis pas sur qu'il y en ait de présent. Des irresponsables à la rigueur je hausse les épaules en décrochant mon téléphone. Tout est fermé rue des envierges, il n'y a que le café ou je ne vais plus qui est ouvert, celui que le fantôme voulait cramer. En face, c'est ouvert maintenant, comment s'appelait le café les balcons je crois, maintenant on dirait un resto de loin. Je traverse la place krasucki il est dans les une heure du matin. Je reste avec le garçon si jeune a la station ermitage ou il attends le 26. A l'aube je regarde les prévisions et je vois qu'ils annoncent de la grêle. Je bois une ou deux leffe pendant le film. Tout recommence a l'identique sans doute, tout recommence à l'identique. Un jour tu auras un vélo, un jour tu l'auras. La vie est une fusion qui ne me quitte pas. Tes yeux ton regard. Ca ne me quitte pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans La vie belleville elle sans moi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite