Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 20:34
Agent trouble

Il se met a pleuvoir des draches incroyables sur la petite ville de province du pays imaginaire. Je reste a l'abri sous la devanture du supermarché. Un type me parle dans la langue que je ne comprends pas, je lui réponds que je suis français et il me jette un oeil totalement ahuri. Français il répète dans leur langue imaginaire. Il se met a me chanter cette chanson qui parle de paris. Le garçon qui semble a peine sorti du ventre de sa mère m'explique qu'il a 3 enfants. Mais tu as quel âge je demande ? La fille qui écrasera une larme la veille de mon départ, me laissant interdit et idiot, dans mon état normal quoi, la jeune fille donc qui écrasera une larme m'explique qu'a 23 ans ici on est considéré comme une vieille fille. Je demande au nigérian s'il peut venir avec moi pour commander la bière que je vais lui offrir. Ici les filles veulent toutes sortir avec un américain il m'explique au comptoir. Tu es drôle dira la fille qui me semble immense et a déjà été a bordeaux pour je ne sais plus quelle raison cosmique. C'est un voyage de songe dans un pays de songe. Tu es alcoolique me demande la fille qui parle pas si mal anglais car elle travaille avec des chinois. Une fille m'invite pour une sorte de slow, elle sent la sueur il me semble. Je suis vautré dans l'immense baignoire de l'appartement qu'on m'a prêté, cette drôle de baignoire pour deux personnes. Je dors pendant le trajet de ce mini bus ou s'empile une bonne quinzaine de personnes par je ne sais quel miracle. Je m'ennuie tellement partout, tellement de tout, et là dans ces villes dans ce pays de songes, tout à coup je ne m'ennuie de rien. La femme qui doit tamponner mon visa itinérant qui me permet de changer de ville me laisse debout devant son bureau, et met de l'eau a chauffer. Elle tourne mécaniquement les pages de mon passeport. L'enfant me saute au cou alors que je lui offre les cadeaux de paris. Tu es déjà monté sur la tour eiffel me demande toute la soirée le garçon bourré. Il te faut au moins un million sur toi m'explique la copine de mon copain, sinon tu ne pourras pas aller jusqu’à l'aéroport. La professeur d'anglais dans le métro qui parle avec cette accent si précieux qu'on entend qu'a boston. Je m'ennuie tellement que je pourrai vivre ici, j'ai tellement pas de vie que je pourrais vivre ici. je n'ai tellement plus de vie que je pourrai vivre ici. Une vie de songe et de non-sens, une vie qui n'a pas de sens. Ma vie en somme. J'erre dans la cité imaginaire au milieu de ces dizaines d'immeuble ou même le taxi se perd, je croise des gens qui ne sourient plus, j'entends une langue que je ne connais pas. Je suis revenu il y a presque un mois du pays imaginaire, j'y pense de temps en temps, j'y pense régulièrement. J'y pense de temps en temps. Ou alors j'y suis encore. Ou alors j'y suis toujours. J'y suis peut-être encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans au bout du monde
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite