Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 08:31
Le vide belleville

Alors que je reviens de faire trois courses pour manger quelque chose, je passe devant la terrasse du café ou se trouve le patron du restaurant d’à côté et mon voisin un peu cinglé. Ils m'invitent et je prends un picon en cette fin d'après-midi paresseuse. Un dimanche qui pionce doucement. J'ai rangé tout l'appartement un peu poussiéreux suite aux travaux et j'ai lavé tout la vaisselle que j'avais stocké dans des cartons avant de partir pour le bout du monde. Je sirote mon picon alors que voisin un peu secoué verse un calvados dans sa tasse de café vide et que le patron du restaurant semble boire un whisky. Terminer la dixième je me dis, terminer, solder tout cela. C'est si difficile si tu savais. Denis Lavant passe juste devant nous et commande un café au comptoir. Le visage du fantôme m'arrive alors en pleine tronche. Je l'imagine en train de boire un thé a cette terrasse miteuse dans ce café vaguement mafieux. Elle me dirait oh c'est denis lavant avec son grand sourire de petite fille. Je pourrais aller au cinéma aujourd'hui, je pourrais aller nager, je pourrais aller au café ou il y a une sorte de vente de petits trucs sympas, je pourrais aller au concert des ramonheurs de menhir au cicp. Je pourrais et je ne fais rien. Le patron du restaurant part pour une fête dans le treizième après avoir payé mon verre. On discute littérature russe avec voisin. Il a vécu a moscou, il parle russe et créole aussi. On parle de pouchkine. Des gens passent, ils me parlent de ma voisine. La fascination qu'elle exerce sur lui me fait rire. C'est le genre de journées qui s'étirent, j'aurais pu aller voir ma mère, elle aurait fait un bon repas, j'aurais un peu picolé pour noyer l'angoisse. C'est dommage qu'elle soit morte. Mon voisin continue de tenir le crachoir a jactance, il me parle du livre qu'il est en train de terminer, une sorte de comparaison entre le cyrillique et le créole parce qu'il a vécu a la réunion aussi. Pas gagné de trouver un éditeur il dit. Il me demande conseil, je ne lui dis pas que je suis bien la dernière personne capable de trouver un éditeur. Je rentre avec mes courses et je commence a couper les carottes alors que je mets l'huile d'olive et les oignons a roussir tranquille. Maintenant je regarde par la fenêtre quand je fais la cuisine, la vue imprenable sur la cour et les achélem d'en face. Je ne trouverais plus de post-it maintenant que la cuisine est neuve. J'entends de la musique au loin. Une voix qui chante en allant vers la bastille. Mais peut-être que je rêve. Peut-être que c'est un rêve.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans La vie belleville
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite