Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 21:06
Crue

Tu as déjà vu la tour eiffel en vrai alors me demande le type qui a 26 ans mais qui en parait 15 quand il apprends que je suis parisien. Ben oué je lui dis je vais pas la voir tout les matins mais on peut dire que j'ai déjà vu la tour eiffel. Et tu es monté dessus, il me demande. Je comprends juste a ce moment qu'il est totalement bourré, ce qui ne m'avait pas sauté aux yeux jusque là, moi qui suit resté devant mes pintes toute la soirée je suis absolument par murgé et ce type que je n'ai vu que danser, semble ivre mort. Je continue le pèlerinage du bouquin de 800 pages. Bordel il n'a pas un éditeur le gars ? Je t'en sabre 300 facile moi des pages. Le truc c'est que tout le monde n'est pas ellroy, malgré ce que l'on croit les bouquins de ellroy sont écrit à l'os, pas une virgule de trop, sinon ils devraient faire 1500 pages. Il y a un problème de tempo dans ce livre, un vrai problème de tempo. J'offre a la femme qui s'avère être la mère de la copine de mon pote hilare, la bouteille de cointreau qu'on m'a dit de ramener de paris. Elle va nous servir mon plat préféré m'annonce la copine de mon copain, j'adore ce plat, c'est tellement bon. Je vois bien que mon copain rigole un peu, je me dis que ça va pas être terrible mais je sais aussi ce que peut représenter en sacrifice un plat de bonne qualité et je me dis que je vais y faire honneur.Je tire un peu sur une clope que l'on me tends et je réponds au garçon que oui j'ai été sur la tour eiffel. J'en reviens pas de la fascination que la tour eiffel exerce sur les étrangers. Sans elle, je me demande si des touristes viendraient encore a paris. La copine rigolote de mon copain hilare m'a montré quelques pas de danse le matin après m'avoir dit que le soir on allait à une soirée salsa. Et voila comment je me retrouve devant une bière pas très forte assis à une table en train de discuter avec un nigérian au fin fond de la biéorussie. Le niveau des danseurs est balèze et en plus dans ce genre de danse c'est le gars qui doit assurer le tempo, aussi je reste peinard, une fille viendra m'inviter pour une sorte de salsa ou je réussirais a faire trois pas, et puis une autre pour un vague slow latino. Je rigole en lisant dans le monde la réponse de ellroy a la question sur le chef d'oeuvre officiel qui lui tombe des mains. Tous les livres de philip roth il explique. Ça me rappelle le tweet de jauffret, Philip roth arrête d'écrire. Il avait donc commencé ? La copine rigolote de mon copain hilare apporte une assiette de lard fumé coupé en tranches. C'est comme au restaurant je dis, il montre ce qu'on va manger avant. Et puis une boule de pain noir, comme on en mange dans tout les pays de l'est. Et enfin une assiette, avec des tiges vertes,en gros on dirait de l'herbe. Tu vas voir c'est succulent elle me dit. Oui c'est appétissant en tout cas je réponds, l'avantage étant qu'en anglais mon ironie ne doit pas s'entendre. Je regarde mon copain qui me sourit bêtement en m'expliquant que c'est succulent. Je regarde la mère de fille rigolote, elle me sourit aussi, je crois qu'il va falloir manger je me dis. Il paraît que tu parles russe me demande une fille en anglais alors que je sirote une bière pas très forte comme souvent dans les pays de l'est. Je ne comprends rien au russe je dis. Le nigérian me demande si je connais vitry. Le jeune gars bourré demande quel salaire est acceptable a paris. Je donne un billet de 200 000 a la fille du bar quand je paie la tournée pour ne pas avoir a sortir ma liasse de biftons et essayer de trouver la somme qu'elle me réclame et que m'a traduit la fille qui parle un anglais avec un super accent mais très peu de mots. Je crois qu'elle commerce avec les chinois. C'est plus de 800 pages le bouquin je ne vais jamais le finir je me dis. Je me demande si c'est très malin ou pas du tout. Je vais passer a autre chose je me dis, je regrette de ne pas avoir acheté le ellroy à l'aéroport, acheter un livre neuf c'est toujours un peu sacrilège pour moi. Je mange donc du lard fumé cru très gras qui porte un nom que j'oublie aussi vite, de temps en temps je m'enfile une tige d'herbe qui a un vague goût de rien du tout. Le réconfort c'est le pain noir, que j'aime bien. J'apprécie ce pays, je m'y sens bien, comme je suis toujours senti bien a liège, comme je me suis toujours senti bien a prague. Je me rends compte du vide de mon existence depuis que le fantôme est parti, comme si ma vie n'avait plus tellement d'importance. Comme si cette comédie n'avait plus aucune importance. Plus vraiment d'importance.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans au bout du monde
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite