Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 10:20
Anatomie Bousculaire 52 (welsh)

Il a un truc avec les chanteuses l'écureuil de laboratoire en ce moment, et je ne suis même pas surpris de celle qui vient roucouler autour de lui, encore une qui semble dépressive, je crois que c'est depuis que son mec l'a plaqué, d'ailleurs elle n'a plus de groupe. C'est une fille qui change de groupe a chaque fois qu'elle change de mec. J'aime pas trop le mec sur scène mais le rouquemoutte est enthousiaste, tu te rends compte que le type fait du punk tout seul avec son violon. Oué c'est ça le problème je lui dis, du punk c'est basse guitare batterie, pas violon branlette, il se marre ce con de rouyer et puis il m'offre la tournée suivante, une pinte a 4 balles pour moi, un picon a 2,50 pour sieur rousseur. Elle t'aime bien la chanteuse là, je dis en désignant la chanteuse qui s'éloigne. Je la connais depuis longtemps il dit, je suis toujours surpris il enchaîne, cette fille ne parle qu'avec des musiciens mais avec moi elle a toujours été cool. Il y aurait une ouverture je dis. Il rigole franchement, et là ce putain de rouquin me sort une phrase qui me ferait tomber mes hémorroïdes si elles revenaient. Tu sais bien que je suis avec le fantôme il me dit d'un air naturel. J'en recracherais une gorgée bière, bordel faut l'enfermer, lui foutre la camisole, pratiquer un lavage de cerveau, un gavage chimique, je sais pas ce qu'il faut faire mais faut le soigner. Dire que tout le monde croit que je suis dingue et que poil de carotte est le plus équilibré de nous deux, tout juste si les gens ne sont pas condescendants a mon égard, comme si j'avais l'honneur de partager la compagnie d'un type intelligent et sympa moi qui suit un gros con antipathique. Tu sors avec le fantôme, je répète. mais putain drinkyboy faut descendre de là ou tu es perché la haut sur la montagne, elle t'a largué le fantôme, c'est fini, elle t'a oubliée, rayée de la surface de la terre, tu ne la verras plus jamais. Je bois une bière pendant que je regarde ce crétin de rouquemoutte se décomposer, je me dis que j'ai été un peu fort, je culpabilise presque. Pas ce soir, il me dit avec les larmes aux yeux, je ne veux pas discuter de cela ce soir. Oh bordel je me dis, on est pas sorti du pub avec un crétin pareil. Et puis comme disait bartleby, i want prefer not to il ajoute ce con. Le second groupe commence et c'est pas plus mal, ça m'évite de demander qui est ce bartleby, encore un ami intello du blond vénitien je présume. C'est pas mal le second groupe, enfin je vais vous dire, moi ce que je préfère c'est la batteuse qui a des nibards qui se remuent pendant qu'elle joue, ça me fait des images salaces et ça me rend tout chose. Rouquemoutte lui me dira a la fin du concert avec son air d'intello analyseur de mes couilles, c'est entre nirvana et drive blind mais je préfère les morceaux drive blind. On sort dans la rue avant le dernier groupe, Je fume un pétard, une fille me capte même pas et vient dire bonjour au rouquin, comment va le beau drink elle demande et puis elle lui fait un putain de sourire chaleureux que j'ai jamais vu chez ailleurs que chez un clébard qui réclame sa gamelle et elle rentre dans le rade. Je ne sais absolument pas qui est cette fille me dit le rouquin avec un air penaud. On s'en fout je lui réponds puisque elle a l'air de te connaître. On ne va pas recommencer cette conversation il me dit. Je regarde cette petite frimousse de rouquemoutte, vous savez je suis comme qui dirait docteur honiris machin truc en rouquin. Je me rends compte de ce qui plaît aux filles en ce moment, il a un putain d'air triste. C'est indicible, il a pas une tête de cocker, il fait pas pitié, mais moi je le connais, et on sent qu'il a comme une tristesse, un poids. Il faudrait que j'arrive a lui faire rentrer dans le crâne que la seule manière de sortir ce poids qu'il a dans le coeur, d'extraire ce poids qu'il a dans le corps, ce serait de sortir avec une fille, de se détendre. Je termine mon pétard. Je sais que tu ne me comprends pas il me dit ce couillon. Je t'ai jamais compris j'ai envie de lui répondre, mais je le laisse souffler. Ensuite je me demande combien de temps ça va durer. Je me demande vraiment combien de temps ça va durer.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Anatomie bousculaire
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite