Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 08:28
Rester a la surface

Je vous assure qu'il devient fou dit un type dont je pensais qu'il était juste bon a jouer aux cartes et qu'il n'avait pas le pouvoir ou le droit du parole. Je sirote mon café alors que le soleil monte au loin comme pour inonder le port de sa chaleur d'hiver. Il parle tout seul, il dit des choses sans queue ni tête, il est en train de devenir totalement dingue. Il a toujours été un peu dingue, souligne le magicien. Je crois que tout le monde est totalement dingue sur ce port je me dis en terminant ma tasse, le serveur de la nuit sort de la remise ou il s'est changé. Ils feraient mieux de s'occuper de leur culs au lieu de parler du capitaine, il me glisse en se préparant un café pour la route. C'est eux qui ne supportent pas l'absence du fantôme, ils sont tous en dépression si tu veux mon avis. Il me tends un autre café pour moi. Vous croyez qu'il va devenir fou, dit le vieux collé au zinc, mais je ne le crois pas, il va rester ainsi a attendre. Tu crois qu'elle va revenir je demande plein d'espoir a l'autre serveur, a force d'en parler avec le capitaine j'aimerais bien la voir. Je m'en fous qu'elle revienne ou pas, ici c'est barjoland mon pote, crois moi, c'est l'armée des dingos et le fantôme était leur égérie. Maintenant ils sont comme des abeilles a voler dans tout les sens parce qu'ils ont perdus leur reine et leur antenne. Je voudrais qu'elle revienne dit le magicien, je voudrais pouvoir combattre le capitaine a langues égales, je veux que tout redevienne comme avant. Faut vraiment être magicien pour croire qu'on va piquer le fantôme au capitaine raille l'autre serveur. La vie c'est pas du cinéma explique le philosophe du port, on ne peut pas revenir en arrière. Et le capitaine la dedans je demande a l'autre serveur. Je sais ce que tu penses il répond avec un sourire un peu triste, tu crois que c'est le seul normal ici, et bien je peux te dire que c'est le plus dingue de tous. Faut qu'on s'occupe du capitaine, dit le joueur de cartes qui a été rejoint par les autres joueurs de cartes, ce qui fait que pour la première fois depuis la mort de claude françois, les joueurs de cartes ont interrompus une partie. Il faut qu'on s'occupe du capitaine. Vous êtes même pas capable de trouver votre trou de balle pour vous essuyer le cul et vous voulez vous occuper du dingo rouquemoutte murmure le serveur a côté de moi. Faudrait trouver hyacinthe dit le vieux au comptoir sans que je sache qui est ce hyacinthe. S'occuper du capitaine, philosophiquement je vois pas trop ce que vous voulez exprimer par la, dit le pénible qui se prend pour un prof. Mais vous comprenez pas, dit le joueur de carte qui semble un peu flippé, imaginez que le fantôme revienne, imaginez juste cela, et imaginez que le capitaine soit devenu fou, imaginez qu'elle revienne et que le capitaine ne soit plus le capitaine. Qui va payer l'addition ? J'ai jamais vu autant d'effroi dans les yeux des hommes. Il y a comme quelques secondes suspendus dans l'air pendant lesquels ces hommes semblent ne plus savoir s'ils sont vivants ou pas. Elle va tout faire sauter et tout raser et tout brûler, ce sera pas nouveau conclut le serveur à côté de moi, ma dalton a coté du fantôme c'est mère teresa. Quelques minutes plus tard, je sors avec le serveur qui rentre chez lui, l'assemblée du rade m'a demandé d'aller porter un café au capitaine. Alors qu'on longe les bateaux le serveur me dit qu'il va se barrer d'ici avant que le fantôme revienne. Je suis pas sur qu'elle revienne il dit, mais je veux pas être la si c'est le cas, et puis si elle revient pas le capitaine va pas s'améliorer niveau caractère, et ils vont tous devenir encore plus chiants si c'est possible. On arrive près du bateau ou le capitaine est assis sur sa chaise a scruter l'horizon. Le plus dingue d'entre tous, il ne va pas se plaindre maintenant, comme on peut sortir avec un fantôme, comment on peut accepter ça ? Un truc qui s'appelle l'amour je lui réponds pas. Je monte a bord et je dépose le café sur le petit guéridon près du capitaine. Qu'est ce que tu fous il me demande. Je vous apporte un café capitaine. Vous croyez que je suis mort mais je suis vivant il me dit. Je suis vivant il hurle et alors tout le bar sort comme un seul homme. Et l'autre serveur regarde vers moi en hochant la tête. Je suis vivant petit, il me dit avec un beau sourire. Vous êtes vivant capitaine je lui dis. Je suis sur que vous êtes vivant.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans la vie du port
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite