Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 09:25
Le départ

Il prend un air un peu désespéré. J'en peux plus capitaine, vous me dites que vous allez partir, alors je vous dis bon vent, parce que moi aussi je vais partir. J'en ai marre de me faire engueuler, le fantôme m'engueule parce que je m'occupe pas assez bien de vous et vous m'engueulez parce que je vous répète ce qu'elle me dit. J'ai failli lui mettre mon poing dans la gueule quand le jeune serveur m'a dit il faut que votre chagrin s'envole. Le fantôme a dit qu'il faut que votre chagrin s'envole. Je n'ai aucune envie que mon chagrin s'envole. Aucune envie. Je regarde le jeune serveur qui chouine comme un gamin entraîné dans une histoire dont il ne maîtrise pas les règles. Je ne suis pas fait pour toutes ces conneries il répète un peu gauchement. Le vieux ricane a son comptoir mais il est un peu vexé. Pourquoi c'est toujours ce petit con que le fantôme vient voir. Il est neutre je lui explique pas, elle sait qu'avec vous ce serait beaucoup plus compliqué, vous êtes comme qui dirait trop impliqué. Le petit magicien se pointe dans le rade et fonce direct vers moi, c'est vrai que vous allez partir capitaine, mais c'est pas possible, vous allez partir ou d'abord. J'en sais rien je dis, et puis je vous laisse le bateau, il faut juste que je prenne un peu l'air, j'étouffe. Ben oui enchaîne le jeune serveur - qui fait toujours un peu droopy avec moi et aussi j'imagine avec le fantôme, mais qui se la pète toujours un peu avec le reste du port - il faut que le capitaine sente le poids du chagrin qui s'envole. Je lui jette un air mauvais. Tu veux sentir le poids de mon poing dans la gueule je lui demande, tu vas voir si tu t'envoles. Il disparaît pour débarrasser des tables dans le rade. Il commence a me courir sur le haricot le messager je dis au vieux et au magicien. Vous n'êtes pas sympa quand même dit le philosophe qui s'est pointé derrière moi sans que je l'entende, il transmet les messages et si le message ne vous plait pas ce n'est pas lui qu'il faut engueuler, ce n'est qu'un messager. C'est exactement la raison pour laquelle je veux partir, je dis au magicien, j'en peux plus des conseils a la con, j'en peux plus de vos analyses, de vos conclusions. Je veux être seul, loin d'ici. J'ai plus envie de partager tout cela pour le moment, je veux ressasser ma douleur tranquillement, je veux regarder mes jambes coupées, mes bras coupés, ma vie éteinte, je veux écouter le chant de ma chute. C'est léger dit le vieux en levant son verre de bière. Je lève mon verre de picon et je dis au jeune serveur je te nomme gardien du zoo. Et on rigole tous comme pour échapper un peu a la lourdeur de l'ambiance. Un peu plus tard alors que je fais ma valise sur le bateau, je pense aux paroles du magicien qui croit que je me barre juste pour tendre un piège au fantôme, juste pour lui montrer que moi aussi je peux disparaître. Il n'a vraiment rien compris, je me dis. Je veux échapper un peu a toute cette ambiance, ne pas porter le fardeau du départ du fantôme, que d'autres gens me regardent sans penser au fantôme dès le premier abord. Je descends du bateau et je cherche la plus belle femme du monde, parce qu'il ne faut pas se leurrer, je la cherche chaque seconde, chaque instant, je la cherche et je sais bien que je ne vais pas la trouver. Mais je ne peux pas m'en empêcher. C'est ma vie. Alors je ne peux pas m'empêcher de la chercher.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans la vie du port
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite