Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 11:33
Eclats de fantôme

Au moment ou je me lève de mon siège pour regarder par dessus le bastingage, et que je murmure le nom du fantôme, je vois la silhouette du magicien passer sur le port. J'ai du m'endormir dans mon siège je me dis, et un bruit m'a réveillé, et j'ai cru que c'était la plus belle femme du monde qui était de retour. Je repose mon coeur dans le coffre qui se trouve sur le raffiot et je lui dis d'arrêter de battre, c'était une fausse alerte. Je me rassieds. Je vois la baguette du magicien disparaître a la suite de sa silhouette, après son tour d'inspection. J'ai bien compris le manège de toutes ces andouilles du bar, avec leur discrêtion de mammouth qui se prennent pour des paons. Ils font des rondes, croyant peut-être que je vais me jeter a la mer. Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que je ne risque pas de partir, ce serait le plus sur moyen de rater le retour du fantôme. Et je ne vis que pour cela, le retour de la plus belle femme du monde. J'imagine comme elle serait furibarde si elle savait que je l'attends ainsi, mais j'imagine comme elle serait triste si elle savait que je ne l'attends pas. Je pense peut-être cela pour me rassurer. La nullité de la théorie. Je regarde la nuit comme si je pouvoir au travers, je ressens une forme de solitude même si je sais que je ne suis pas tout seul. J'entends des bruits, je devine ta voix, j'entends des bruits, je sais bien que tu es la. Même si tu n'es pas la. Je sais bien que tu es la.

Partager cet article

Repost 0
Published by la vie du port - dans Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite