Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 10:06
Anatomie bousculaire 45 (camilleri)

Le passé est un prologue je dis a mimi. Enfin non je ne lui dis pas. Le passé est un prologue je dis au capitaine. Shakespeare. La tempête, il me répond de but en blanc. Mimi a déboulé dans mon bureau en me disant que le fantôme avait disparu depuis déjà un mois et que le pitaine était toujours sur son rafiot a attendre je ne sais quoi. Même le magicien il est a la peine me dit mimi. Il a de la peine tu veux dire je demande a mimi. L'important c'est la peine me répond le philosophe dejanté de vigata. Vous voyez quoi je demande au capitaine quand vous regardez l'horizon. L'oscura immensità della morte il répond en bougeant a peine les lèvres. Commissaire il faudrait que vous alliez voir sur le port, le pitaine il est polaire enchaîne mimi. Polaire je demande a mimi en me souvenant de ce rouquin avec sa casquette a l'air un peu ailleurs. Oui commissaire, un jour çi un jour là. Tu veux dire qu'il est bi-polaire je demande. Ah non commissaire il est pas a voile et a vapeur croyez moi, pas du tout, du tout, mais il est d'humeur très changeante. J'ai pas dis qu'il était bisexuel je réplique a mimi je t'ai demandé s'il était bi-polaire. Ah non comissaire se gondole ce cornard de mimi, il est pas bissessuel le pitaine. Vous attendez quoi capitaine. Et vous vous attendez quoi il me répond en réajustant sa casquette alors que je suis assis en face de lui. Il faut aller voir le pitaine, il faut lui dire que le fantôme ne reviendra pas, dit mimi. Et comment tu sais cela toi mimi que le fantôme reviendra pas. Mais commissaire, ça n'existe pas un fantôme me repond ce critin d'un air choqué. Et mon cul de pied dans ce qui te sert de couilles, tu veux voir si ça existe je me mets a hurler d'un air furieux. Après le départ soudain de mimi je me mets en route pour le port. Je sais bien que si j'ai hulé sur lui c'est que je me sens coupable de la disparition du fantôme mais je ne peux pas lui courir après dans le monde entier. La conversation ne dure pas très longtemps avec le capitaine. Vous ne voulez reprendre une vie normale je lui demande. Il me regarde comme si j'étais un criminel de guerre ou un type complétement barjo. Et puis il déclame du melville. J'aimerais mieux ne pas, il répète en boucle. J'aimerais mieux ne pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite