Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2015 4 26 /02 /février /2015 21:23
37 (moins 1)

Tiens demain on sera le vendredi 27 et je me souviens qu'un vendredi 27 ma vie a changé. Mais c'était en janvier pas en février. Je ne sais plus si je suis heureux ou triste, je crois que ça n'a pas vraiment d'importance, plus vraiment d'importance. Demain on sera le vendredi 27 et je me souviens que même si c'était en janvier et pas en février, c'est le jour ou ma vie s'est transformé. Ou ma vie a changé, je ne sais pas si c'est gai ou triste, je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Je me souviens que le vendredi 27 janvier, je suis resté dans la rue, collé contre une barrière, en haut des escaliers en face du cinéma de mocky, je me souviens. La suspension des sens, la suppression de l'angoisse, la démolition du doute. Ce ne sera jamais une oraison funèbre le vendredi 27, ce sera comme un éclair dans la nuit, comme quand elle s'endort dans le bus elle qui ne dort jamais en public, comme quand elle danse rue de ménilmontant en voyant la tour eiffel. Je me souviens comme tout était simple et délicat, serein et incroyable, la seule fois ou j'ai eu peur avec la plus belle femme du monde c'est quand elle ne répondait pas, endormie qu'elle était sur le canapé, comme elle ne répondait pas alors que je sonnais comme un débile a l'interphone, alors que je frappais a la porte comme si ma vie en dépendait. Demain on sera le vendredi 27, je me demande si je serais triste ou joyeux, si je vais sourire ou pleurer, je me demande si elle se souviendra, non je ne me demande pas si elle se souviendra parce que je sais bien que ce sera le cas. Demain on sera le vendredi 27, je retiendrai mon souffle vers midi plus trois, je sortirais dehors pour voir si elle m'appelle encore. Je sais bien que ce ne sera pas le cas, je le sais bien. Demain on sera vendredi 27 et je ne sais pas s'il fera beau ou pas, je crois que ce n'est pas très important, je retiendrais les battements de mon coeur qui risque de s'affoler un peu vers les midi et trois minutes, je crois que je serais heureux de penser a la plus belle femme du monde, et mon corps moins vieux de 3 ans qui écoutera sa voix, je crois que j'aimerais bien ça et même si quelques larmes couleront sur mes joues de garçon léopard, je crois que j'aimerais bien ça. Je suis sur que j'aimerais bien ça. Je le sais. J'aimerais bien ça.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Elle émoi elle sans moi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite