Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 10:20
La présence

Il fait soleil sur Belleville alors que la place du fantôme est encore chaude de sa présence, je tends la main vers l'emplacement ou elle devrait être et je referme les yeux satisfait de la chaleur qui envahit doucement ma main et mon bras. Je me rendors un peu alors que le soleil essaie de parvenir jusqu’à notre appartement. Je fais chauffer l'eau un peu plus tard, et j'ouvre le placard du rayon enfant pour déposer sur le bar les aliments nécessaire a un réveil harmonieux de la plus belle femme du monde, le chocolat en poudre, le lait, les prince. J'allume la radio pour entendre les mauvaises nouvelles du monde et j'écoute l'eau chauffer dans la bouilloire. La mélodie de l'eau dans la douche se mélange a la voix du fantôme qui de sa petite voix suave chante des chansons que je ne connais pas. La mélodie des oiseaux dans la rue du guigner se mêle a la voix du fantôme qui chante des chansons que je ne connais pas. Le marché bat son plein et les voix des vendeurs qui lancent les soldes comme toujours vers midi parviennent a nos oreilles alors qu'on débouche sur la place du guigner et que le fantôme se retourne pour admirer la maison aux volets bleues. Il faudra que j'aille la revoir madame barris elle me dit et je n'essaie même pas de la dissuader car ce serait comme essayer d'arrêter un semi-remorque lancé sur une autoroute en jetant un peu de gravier sur le bitume. On parcourt le marché de long en large, j'achète quelques trucs, des avocats ce genre de choses, puis on décide d'aller voir la tour eiffel. Le fantôme fait son jogging matinal dans la rue des envierges qui consiste a courir vaguement après des pigeons qui se sont envolés avant même qu'elle se mette a courir vraiment. Je regarde le fantôme qui regarde émerveillé la tour eiffel et je suis émerveillé de son regard. Le soleil traverse les vitres alors que la plus belle femme du monde sirote la meilleure boisson du monde. Pour elle. Personnellement j'ai goûté le breuvage et ça ne m'a pas transporté du tout. Quelques pigeons viennent se poser sur la terrasse comme pour narguer le fantôme. J'ai gâché ta vie me dit le fantôme alors qu'on descend le parc de Belleville, tu m'as bien trop attendu. Je hausse les épaules et je ris. Je hausse les épaules et je ris et je lui dis que je ne l'ai pas attendu. Je ne t'ai pas attendu, tu sais pourquoi, parce que tu étais toujours avec moi. Tu es toujours avec moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite