Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 19:34
Intimité de l'absence

Se suspendre. Pas trop longtemps. Il faut bien. Il faut bien un peu. J'attends que les dérives me mènent ou je ne veux pas. Ou je ne veux plus. Ne pas revenir. Ne pas repartir. J'attends de voir revenir le plus beau corps du monde, avec le plus beau visage du monde, j'attends de voir revenir la plus belle femme du monde. J'attends de voir la plus belle femme du monde, j'attends d'entendre la voix de la plus belle femme du monde. J'attends et je m'en fous. Je suspends mon corps a la patère, je dépose mon âme dans le congélateur, je glisse ma vie dans un tiroir pour ne pas l'oublier. Se suspendre. Attendre de ne pas. Attendre de ne plus. C'est si son départ, c'est comme si son départ fictif, me rappelait la prégnance de sa présence, l'élégance de son absence. La vie n'est pas un combat qui mérite une meilleure cause, j'écoute l'absence du fantôme, je regarde son ombre sur les murs de belleville, je caresse les souvenirs de son passage, j'embrasse les pavés ou elle a marché. Je ne nettoie plus mes yeux pour ne pas l'oublier, je grave son sourire sur mon visage, je sais bien que ma vie est sur le bas côté, d'un fossé au milieu de la pluie, au creux de la neige. Je ne veux pas l'oublier, je ne peux pas. Je ne peux pas l'oublier, je ne veux pas. Je ne veux pas t'oublier.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans La vie belleville
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite