Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 13:00
Interstices de l'absence

Quoi je demande au vieux en sirotant un verre de porto. J'ai tellement peur de l'ivresse que je bois de l'alcool qui n'est pas de l'alcool. Le serveur s'éloigne en prévision d'une tempête qui n'arrivera pas. Il ne peut pas comprendre que je ne me mettrais pas en colère. Je suis trop éloigné du monde, je suis hors la vie. Pas en-dehors de la vie mais à coté, juste a coté. Le magicien est assis a une table, je vois bien qu'il me jette des coups d’œils furtifs de temps en temps. Je sais que le fantôme lui manque a lui aussi. J'aurais toujours cru qu’il allait danser la tarentelle, faire des bons avec sa baguette quand elle me quitterait. Mais je m'étais trompé. Comme presque toujours dans ma vie. Il est trop malheureux que la plus belle femme du monde ait disparu pour se réjouir de mon désespoir. Quoi je demande au vieux en sirotant un verre de porto. Tellement peur de l'ivresse que je bois de l'alcool qui n'est pas de l'alcool. La vieille carne qui est assise un peu plus loin en faisant des réussites n'a pas eu le cœur de me sortir une vacherie, comme si une période de cessez le feu s'imposait. Je m'en foutrais en plus de ce que l'on pourrait me dire ou ne pas me dire, je suis en dehors du monde, en dehors de ce monde. Enfin juste à côté. Quoi je demande au vieux qui me regarde d'un drôle d'air en sirotant un verre de porto. Vous savez ce que j'étais en train de penser me dit le vieux. Non, et je m'en fous je lui réponds en terminant mon verre pour m'apprêter a retourner sur le bateau. J'étais en train de penser a ce vieux dicton. J'ai pas besoin de regarder le ciel pour savoir le temps qu'il fait. Ça tombe bien je note, moi j'ai pas besoin de t'écouter pour savoir que tu vas me raconter des conneries. Capitaine, vous ne pouvez pas rester dans le souvenir, vous ne pouvez pas, ce n'est pas ce qu'elle aurait voulu. Je m'en fous de ce qu'elle aurait voulu je réponds du tac au tac. Trop vite pour que ça ne fasse pas ressentir de la culpabilité parce que je ne m'en fous pas. Je ne suis pas dans le souvenir je dis au vieux, je suis dans le présent. C'est ce que vous ne pouvez pas comprendre, je suis dans le présent. Le fantôme est mon présent. Je sors du café et alors que je longe les bateaux pour rejoindre le mien, je murmure au silence de la nuit : Tu es mon présent.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans la vie du port
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite