Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 10:51
Le sol en béton

Tu poses un genou a terre. Le terrain est si dur que ton genou ne s'enfonce pas d'un millimètre. Ce genou qui dans quelques semaines, quelques mois, te lâchera, ce genou qui dans quelques mois t'abandonnera, ce genou qui ne voudra plus continuer, plus de souffrances, plus d'efforts. Un lit d'hôpital comme sanctuaire. Tu poses un genou a terre et tu regarde la terre pelée et givre. Le terrain est si dur dans cette banlieue balayé par un vent glacial que même les crampons ne s'enfoncent pas dans le sol. Momo me tend la main pour m'aider a me relever, et on se dirige la tête basse vers le cercle des joueurs. A cette époque on ne rentre pas au vestiaire a la mi-temps, on fait un petit cercle pour bouffer un quartier d'orange et on reprend le match. Je vois l'entraîneur qui est déjà au milieu du cercle avec un air pas commode, et je sais que je vais me faire fracasser. Dis rien je murmure a Momo, car je sais qu'il peut ramener sa fraise et qu'il sera purement et simplement remplacé. Dans le rugby, on peut rien dire, vous haussez le sourcil vous reculez de dix mètres, vous regardez mal l'arbitre, vous reculez de dix mètres, vous dites un mot vous reculez de dix mètres, vous vous plaignez, la pénalité qui était pour vous est contre vous. Le rugby c'est pire que l'armée. Un joueur dit dans le vestiaire avant le match, je veux pas jouer neuf je veux jouer quinze, l'entraîneur lui dit de se rhabiller et de rentrer chez lui. Le rugby c'est la corée du nord niveau démocratie. Je m'assois dans le cercle avec momo et l'entraîneur me pilonne avant même que mon cul de rouquemoutte touche la terre en béton armée. Merci de nous rejoindre drink, merci vraiment, tu es capitaine c'est bien de montrer l'exemple et d'arriver une plombe après tout le monde. Tu es capitaine ? il demande. J'aspire mon quartier d'orange. Oh drink je te pose une putain de simple question, tu es capitaine ? Au moment ou je vais répondre, après avoir pesé le pour et le contre, il sort tous ses missiles sol air pour ma pomme. Mais non drink tu n'es pas capitaine puisqu'il n'y a pas d'équipe. Tu n'es pas capitaine, puisque je n'ai vu aucune combinaison en touche, je n'ai vu aucune combinaison en mêlée, je n'ai pas vu que vous étiez sur le terrain. Il y aurait quinze remplaçants, je vous renverrais tous au vestiaire et vous rentreriez tous a pied chez vous. J'évite de le regarder, mes yeux fixent mes chaussures, j'évite de le regarder je ne veux pas hausser les sourcils ou un truc de ce genre. Drink tu es capitaine ? Mais tu es capitaine de quoi ? Du titanic ? Le treize qui est un connard fini s'esclaffe. Lejeune au vestiaire dit l'entraîneur en le fixant furibard, besnier tu le remplaces. Les remplaçants sont tellement gelés sur le bord du terrain qu'ils sont content de rentrer. Drink tu donnes le brassard a momo. Je ne comprends pas s'il me remplace ou si je perds juste le capitanat. Je sais même pas si c'est possible de ne plus être capitaine et de rester sur le terrain. Non lâche momo. Tout les visages se crispent sur Momo, alors que j'enlève le brassard et que je lui tends, il reste immobile. Quoi ? demande l'entraîneur. Non, dit momo, c'est drink le capitaine, c'est drink mon capitaine, je joue avec lui depuis cinq ans et c'est mon capitaine. Je refuse le brassard. Mais je sors j'interviens, tu me remplace comme capitaine. Non je te remplace pas comme joueur, je te remplace comme capitaine drink hurle l'entraîneur alors que je regarde l'entraîneur des avants qui semble au bord de l'explosion de rire et des sanglots dans le même mouvement. Momo, dit l'entraîneur, tu es demi de mêlée, tu as le poste rêvé pour être capitaine, drink est à coté de ses pompes aujourd'hui, pas comme joueur mais comme capitaine. Il ne vous dirige pas, il ne vous secoue pas, il ne vous engueule pas. Il regarde votre médiocrité et s'aligne. C'est un capitaine d'une équipe de majorettes pas d'une équipe de rugby. Je connais momo il ne va pas lâcher l'affaire. Je connais l'entraîneur il ne va pas lâcher l'affaire non plus. Je ne remplace pas drink comme capitaine dit momo, je ne peux pas accepter. Putain c'est beau je vais chialer dit l'entraîneur d'un ton mielleux. Et puis son visage devient tout route. Et il hurle. Drink, momo, vous pouvez aller vous rhabiller et rentrer chez vous, allez donc vous bécotez dans les vestiaires puisque vous êtes si unis, j'en ai par dessus la tête de vos états d'âme, si c'est pour vous comporter de la sorte vous pouvez rester chez vous pour le prochain entraînement. Il faut que vous arrêtiez de vous croire indispensable. On se lève comme un seul homme avec momo. Alors qu'on retourne vers les vestiaires, il s'excuse car a cause de lui je ne jouerais pas la seconde mi-temps. Je hausse les épaules. Tu aurais du accepter je dis, il a raison. C'est pas un problème de raison, dit momo, tu es le capitaine, tu restes le capitaine. Je ne prendrais pas ta place. La semaine suivante, on sera convoqué et on sera banni de l'entraînement pendant une semaine. On nous donnera des balais et des serpillières pour nettoyer les vestiaires. Momo abandonnera le rugby peu après ma blessure, sans que je comprenne trop pourquoi. Il était bien plus doué que moi mais il abandonnera. Trop sentimental sans doute. Je me souviens que j'ai appris sa mort un matin d'hiver, le même genre de jour qu’aujourd’hui, le même froid et le même soleil, sa soeur m'a dit au téléphone que son casque n'avait pas suffit a le sauver de sa chute de moto.Je me souviens qu'il faisait froid et soleil comme aujourd'hui. Et sa soeur m'a dit au téléphone que momo était mort. Elle a sangloté et m'a dit que momo était mort.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans ovale
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite