Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 10:12
Anatomie Bousculaire 39 (Sallis)

Le soleil est comme un souffle. Conduisant, il regarde devant, toujours, comme fixant un point sur l'horizon, comme recherchant le visage de celle qu'il cherche dans le ciel azur et fumant du nouveau mexique. Le type habillé comme un redneck, une cigarette coincée sur le dessus de l'oreille, dit je me souviendrais monsieur si j'avais vu une fille identique a celle de la photo, sauf votre respect monsieur, ce genre de beauté n'arrive pas jusqu’à nous. Fatigué il s'allonge et pose sa tête sur le creux de l'oreiller, et il revoit les images du type qui lui expliquait qu'il ne méritait pas de mourir. Il repense aux supplications du type et il s'endort en comptant les macchabées qu'il a laissés derrière lui. Un autre jour a la recherche de la plus belle femme du monde, un autre jour a sillonner le pays. La photo est posé sur le tableau de bord, alors parfois il la regarde après avoir détourné ses yeux de l"horizon. Il y a une photo dans la poche de sa veste et encore une autre sur son téléphone portable. Le soleil se couche et la nuit envahit de nouveau le désert et l'autoroute, et les lumières feu-follet semblent s'allumer comme pour donner un espoir qu'il y a une âme quelque part. Parfois l'homme ne dort pas la nuit, il continue de rouler, il continue d'avancer vers l'âme et l'esprit de celle qui ne le quitte jamais. Il fixe toujours l'horizon mais il lui semble que celui-ci est habité. D'une présence dont rien ne peut l'éloigner. D'une présence.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Anatomie bousculaire
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite