Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 15:32
Les yeux clos

Le type sort de prison. Le type sort de prison après 20 ans passés en cellule. Le type sort de prison après 20 ans passés dans le couloir de la mort, il a attendu vingt ans d'être exécuté, et puis c'est reporté et puis c'est annulé, et en fin de compte, il sort. On ne sait pas s'il est coupable ou innocent, on ne sait s'il retournera ou pas en prison, on sait juste qu'il sort. Après vingt ans d'angoisse, de cellule, après 20 ans d'un sommeil léger, après vingt ans de stress chaque fois qu'il sort de cellule pour aller prendre une douche. On ne rien comparer évidemment mais un peu plus loin dans le premier épisode de la série, je comprends pourquoi la plus belle femme du monde est fatiguée, cette manière d'être toujours aux aguets, d'observer tout, d'avoir toujours un coup d'avance, cette façon de ne jamais lâcher, ni dans le train, surtout en public, la plus belle femme du monde ne relâche jamais prise, toujours en stress, toujours aux aguets. Le type sort donc de prison avec ces vingt années d'enfermement, après ces nuits d'angoisse, de cauchemars, après ces 20 ans sans vraiment jamais n'avoir relâché son attention, ne jamais lâcher prise, même seul dans sa cellule, ne jamais lâcher prise, ne jamais se laisser aller, ne jamais lâcher prise. Évidemment les retrouvailles sont poignantes, ses parents, sa soeur, le type est en prison depuis ses dix huits ans et même sortir de prison il semble déjà largué. On ne parle même pas de la vraie vie, on parle de sortir de prison. Il repart en voiture avec sa soeur, tout les deux, ses parents dans une autre voiture. Sa soeur rentrera bien plus tard que ses parents, sa mère appelle la soeur pour savoir ce qu'elle fait, la soeur lui réponds je roule, mais pourquoi tu parles tout bas demande la mère. Il dort explique la soeur, depuis qu'on roule il dort, il a dit qu'il avait envie de dormir, et depuis qu'on roule il dort, et je sais que si je rentre je le réveillerais. Alors je roule, c'est sans doute la première fois depuis vingt ans mais il dort. Bien entendu, je n'ai jamais pensé que la plus belle femme du monde vivait dans une prison ou dans le couloir de la mort. Mais je me suis souvenu de ce moment précis. On était dans le bus, le vingt six, on allait vers nation, et je faisais le malin en expliquant tout ce qu'on voyait, tiens la mairie a gauche, tiens le père lachaise a droite, et comme dans la série, j'ai compris un moment que le fantôme s'était endormi contre mon épaule. Juste parce qu'elle relachait tout, juste parce qu'elle trouvait un moment de repos, juste le stress et la tension qui s'envolaient. La plus femme du monde me dit qu'elle est fatiguée, épuisée, peut-être malade, très malade, mais je sais que ce n'est pas ça, c'est juste son crâne remplie, son coups d'avance, sa vie mossad. Viens je lui dis, on va prendre le bus, tu seras hors du monde, viens dormir un peu contre mon épaule, viens dormir un peu. contre mon épaule.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans La vie belleville Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite