Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 10:53
Le chantage

Le café s'endort tranquillement en ce début de soirée. Les joueurs de cartes jouent aux cartes, le vieux qui boit des bières boit une bière, le magicien avec sa baguette greffée a la main ne fait pas de magie, et moi je rentre dans le café en évitant de montrer que je suis penaud. Je commande un kir au serveur, en regardant ma main gauche avec l'envie de la couper. Ca va capitaine demande le vieux, avec un air du type qui sait très bien que ça ne va pas. Je me tourne vers lui pendant que le serveur me demande mure,cassis, pêche ou violette le kir. Romarin je lui dis et en voyant son air interdit du type qui n'a pas pété depuis 6 mois je lui réponds pêche parce qu'il fait soif. Tiens bonjour capitaine me lance le magicien comme s'il venait de m'apercevoir, c'est rare de vous voir si tard, vous êtes déjà au lit à cette heure là, d'habitude. Je hausse les épaules mais je comprends bien aux ricanements de tous ces crétins avinés qu'ils connaissent déjà les événements dont ils demandent l'explication. Le serveur me dépose mon kir sur le zinc et même lui me parait ricaner. Je demande une bière pour le vieux car je sais que c'est le seul moyen de lui extirper la vérité. C'est vrai capitaine dit le vieux il est tard pour que vous trainiez au café, bon en général, quand vous êtes encore au café à cette heure là c'est que le fantôme est en vadrouille. Et ? je demande. Et bien capitaine, le fantôme est sur le bateau et vous trainez au café. Elle devrait venir vous chercher si vous n'étiez pas rentré. Oui parfois je lui explique, il faut casser les habitudes et sortir du train-train quotidien. Le serveur lui dépose sa bière en se marrant franchement. Je vide mon kir, je me demande ce que je vais faire. Je vois cet instant ou je vais sortir du café et je me demande ou je vais partir du café mais bordel je vais aller où ? Je vais partir en dernier je me dis, comme ça personne ne me verra. Bordel je ne suis pas couché, personne ne part jamais de ce rade. C'est un bar avec que des gens qui entrent. Allez capitaine, dit le vieux, je vais vous dire ce qui se dit sur le port. Ah ? je souligne comme si je m'en foutais alors que mon oreille se branche en mode écoute maximum. Je commande un autre kir au serveur pour que celui-ci soit occupé et se mêle de ses torchons. On dit que vous êtes monté sur le ponton du bateau, lâche le vieux, et que le fantôme à refusé que vous restiez, on dit qu'elle vous a montré la sortie et que vous êtes reparti comme vous étiez venu. C'est pour moi dit le serveur avec un air de bon samaritain insupportable, un homme dans votre situation mérite du soutien. Un homme dans ma situation je me dis en moi-même. Évidemment, l'horripilant magicien pointe sa baguette à ce moment précis. On est S.B.F. capitaine, il me demande. S.B.F., je demande d'un air ahuri. Sans bateau fixe il gueule tout content de lui alors que tout le bar se met a hurler de rire. T'emballe pas mon pote, t'emballe pas trop je lui réponds, c'est pas ce que tu crois, c'est pas du tout ce que vous croyez, le fantôme est un tout petit fâché contre moi mais ce n'est pas du tout ce que vous croyez. Vous emballez pas, la place n'est pas à prendre. Il s'est passé quoi me demande le vieux, et je montre alors ma main gauche et je dis c'est à cause de ça. Je vois tout le bar qui fixe ma main pour essayer de comprendre et je lève le pouce et je dis c'est plus particulièrement à cause de ça. Quand je suis remonté sur le bateau une heure auparavant, le fantôme m'attendait en faisant semblant de ne pas m'attendre mais tout en m'attendant. Tu as rendez vous quand au fait avec le médecin elle m'a demandé alors que je finissais de monter sur la passerelle. Le médecin j'ai répète bêtement car je pensais à autre chose. Je montre à tout le bar la boule sur le haut de mon pouce et je leur explique que le fantôme veut que j'aille voir un médecin pour ce truc ridicule. Impressionnant, dit le magicien avec un air navré comme s'il s'agissait d'une maladie terrible et que j'allais mourir dans la nuit. Au lieu de dire des conneries, tu ne pourrais pas faire disparaître ma boule toi, si une fois dans ta vie tu pouvais faire disparaître quelque chose, c'est le moment. Le bar se gondole. Tu avais promis m'explique le fantôme que tu allais appeler le médecin aujourd'hui pour prendre rendez-vous, je vois que tu ne l'as pas fait, donc moi je vais tenir ma promesse et quitter ce bateau et je reviendrais quand tu auras pris rendez-vous. Bordel j'explique au vieux, la dernière fois que je suis allé chez le médecin c'était un pédiatre. On s'en fout de ma boule. C'est une boule constate le vieux avec un air pénétré comme s'il venait de dire un truc intelligent. Non sans déconner je lui réponds pas. J'appellerais demain je dis au fantôme et bien je reviendrais demain elle me sourit. Mais il est onze heures du soir, tu vas aller ou ? Oh, elle hausse les épaules, je vais trouver une banquette au bar ou peut-être que le petit magicien va pouvoir m'héberger elle explique. Je barre le passage de la passerelle. Je me coupe la main comme ça j'aurais plus de boules, je me coupe la main si tu pars je lui dis, je te laisse le bateau et c'est moi qui vait dormir ailleurs. Vous imaginez le fantôme sur une banquette dans ce rade de malade je dis au vieux, ou chez l'autre excité de la baguette magique, le putain de cauchemar. Du coup vous êtes à la rue me demande le petit vieux. On s'en fout je dis, demain matin j'appelle le médecin et je peux retourner sur le bateau. Vous savez capitaine, déclame le vieux pour bien que tout le bar entende, j'ai connu des mecs virés de chez eux par leur bonne femme, j'ai autant d'histoire que vous avez de taches de rousseur sur le corps et la gueule, mais je crois que vous êtes le premier type qui se fait mettre dehors parce qu'il n'a pas pris rencard chez le docteur. Le bar chavire dans un éclat de rire qui va durer toute la nuit. Une putain de longue nuit à écouter des plaisanteries débiles. Une longue nuit sans la plus belle femme du monde. Une trop longue nuit sans toi.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans la vie du port
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite