Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 12:32
Anatomie Bousculaire 38 (Knausgaard)

...et je me rends compte en sortant de la cuisine qu'il est encore arrivé de nouvelles personnes et vu leur tête et leurs fringues on peut se douter que ce sont des gens sans intérêt, des suédois qui se croient encore plus malin que les autres, et je me demande pour quelles raisons linda m'a fait venir à cette soirée insupportable ou les types vont s'écouter réciter des grandes théories sur la vie et la mort, la capitalisme et le marxisme, et ou les femmes vont prendre des airs dépressifs pour parler de leur carrière professionnelle, on va manger de la bouffe bio ou qui provient de je ne sais où mais qui de toutes les façons respectera les normes hygiéniste des suédois. Je me rends dans la cuisine, autant par habitude puisque chez moi quand nous recevons avec linda, une fois les invités réceptionnés je me réfugie dans la cuisine ce qui à le double avantage de me permettre d'échapper aux conversations futiles et de m'isoler du monde extérieur pour me consacrer à la préparation du diner, mais là je ne suis pas du tout isolé quand je me retrouve dans la cuisine, la moitié des gens qui sont présents à la soirée ont choisi le même lieu de villégiature, d'abord parce que les bouteilles sont stockés là, ensuite parce qu'il y a plus de place que dans le petit salon. Je tends mon verre à ce type dont j'ai oublié le prénom et qui chaque fois me regarde d'un air bienveillant en répétant comme pour se persuader, ah monsieur l'écrivain, bonjour monsieur l'écrivain il dit encore cette fois, et il me verse un verre de vin bio qui vient de je ne sais où. Il a deux garçons qui sont en classes avec les filles, mais je ne me souviens jamais de son prénom parce que son prénom c'est pas un prénom, encore des parents suédois qui se croyaient malins, et après une gorgée de vin, je me dis qu'il faut que je trouve le balcon pour aller fumer, a moins oh horreur qu'il faille descendre en bas de l'immeuble comme un pestiféré pour tirer sur sa clope. Je remarque tout de suite le couple qui entre dans la cuisine quelques minutes plus tard, alors que la mère d'une gamine qui est en classe avec mon ainée me dresse un tableau complet des activités de sa fille, c'est une femme seule qui élève sa fille et qui ne doit jamais tenir une discussion dans la journée, je crois qu'elle travaille mais j'ai oublié où, toujours est-il que dans les soirées de ce genre elle vous chope comme un morceau de barbaque et ne vous lâche plus pour vous raconter des trucs sans intérêt, surtout que comme très souvent chez les gens qui parlent beaucoup, elle n'a pas grand chose à dire. Ce couple qui entre dans la cuisine, je le remarque d'abord à cause du type, on pourrait croire que c'est un de mes compatriotes, il n'a pas beaucoup de cheveux sur le crâne et ils sont coupés assez courts, mais c'est un rouquin, recouvert de taches de rousseur, assez trapu, avec un embonpoint de buveur de bière, il a une vraie gueule de norvégien. J'apprendrai plus tard avec dépit que ce type est français. La seule chose marquante chez ce type c'est qu'il parle le suédois encore plus mal que moi. Et puis il y a la femme. La femme du couple, je me dis avec ahurissement, car on a jamais imaginé un couple aussi mal assorti que ce type un peu pataud, qui semble se demander ce qu'il fout là, comme perdu sur une île déserte et dont la principale activité dans la vie semble être de boire des coups en souriant bêtement, et d'attendre que l'ivresse le gagne pour réussir a parler, enfin a dire des trucs débiles et sans intérêt, j'en viendrais presque a apprécier les suédois, enfin non je les déteste, mais ce français est juste insupportable, enfin c'est un français, ils croient encore qu'ils sont le phare intellectuel du monde et les guides suprême de l'humanité et qu'il faut les regarder comme s'ils étaient des putains de génie. Sa copine, sa femme, enfin celle qui est avec lui et qui le regarde comme si ce rouquin était la huitième merveille du monde, oui je sais ça parait incroyable mais il faut voir comment elle le couve des yeux, il faut voir ensuite comme au cours de la soirée, elle le surveille et alors même qu'il discute enfin qu'il s'écoute parler avec une suédoise sans intérêt et pas très jolie, elle surveille et déboule comme si elle était jalouse, lui s'en fout visiblement, quand je parlerais avec elle pendant dix minutes, enfin qu'elle me fera parler de mon père et de ma famille avec un grand sourire, quand je parlerais avec elle il ne viendra jamais pour la surveiller, mais elle c'est tout l'inverse, on dirait qu'elle à toujours un coups d'avance, les yeux qu'elles jettent aux femme qui parlent avec son crétin de rouquin, je peux juste pas y croire. Plus tard quand on sera rentré linda me dira elle était jolie cette fille avec le rouquin, ah oui le français je dirait avec dégoût, oui elle était jolie je lui répondrais mais non elle était pas jolie, c'est juste un miracle, ses yeux sa bouche son corps ses jambes ses fesses ses seins, cette femme est juste un miracle je me dis en parlant avec elle, je bois mon vin doucement alors qu'elle est déjà au jus d'orange après qu'elle m'ait dit qu'un verre d'alcool la rendait ivre, mais qu'est ce qu'elle trouve à ce pataud rouquin je me demanderais tout au long de la soirée, linda m'a dit qu'il était drôle, mais non il est pas drôle il est français il donne juste envie de chialer, en plus il viendra sur le balcon avec moi pour fumer une clope enfin il m'en taxera une et m'expliquera comme si j'en avais quelque chose a faire qu'il ne fume presque jamais et donc il n'a pas de cigarettes et que c'est pour ça qu'il m'en taxe mais j'écouterais pas ces explications de culpabilité judéo-chrétienne. La femme brune viendra elle aussi sur le balcon, pensant peut-être que je vais essayer de rouler une pelle à son copain et elle se collera contre lui et alors que je viderais mon verre cul sec elle lui parlera en lui roucoulant des mots d'amour en français. On partira à peu près en même temps, car la plus jolie femme du monde tombe se sommeil aussi vite que linda, et ils nous laisseront le premier taxi qui passera, je les regarderais par la vitre arrière collés l'un à l'autre dans la nuit de stockholm et ma vie durant je me demanderais ce que ce miracle fait femme trouve à cet alcoolique rouquin sans intérêt. Ma vie durant. Je me demanderais.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Anatomie bousculaire
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite