Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 09:52
Anatomie Bousculaire 37 (Camilleri)

Je demande a mimi de faire évacuer la bande de cornards qui sont affalés sur le port comme pour essayer de brouiller les pistes. Ces couillons de carabiniers semblent eux aussi spectateur de la scène, alors je secoue le mimi et je lui dis de leur mettre des coups de pied au cul et de me faire dégager ces couillons. Ah commissaire m'explique mimi c'est le bateau d'un médecin qui a brûlé et d'après certains ici ce serait un fantôme qui aurait fait ça. Un fantôme je demande a mimi à moitié rigolard mais ce crétin semble persuadé parce qu'il dit. Alors je le secoue et je lui demande de continuer à interroger les habitants du port. Oui commissaire il me répond, c'est comme à holyvoude je suis une sorte de gossebustère. Mon coups de pied au cul ce sera pas celui d'un fantôme spèce d'imbécilo je lui réponds, ton cul va rougoyer comme celui d'un babouin qui aurait mangé trop de piments. Il y a un curieux type avec une casquette qui regarde le bateau. Je le suis des yeux alors qu'il longe le port et monte sur son bateau. C'est le capitaine m'expliquera un peu plus tard le serveur du café alors que je lui montre le bateau sur lequel il est monté. Il semblait soucieux je dis. Ah commissaire vous ne connaissez pas bien notre port on dirait, mais croyez-moi si vous étiez marié au fantôme, vous le seriez soucieux. Mimi se pointe a ce moment-là, il me dit écoutez commissaire tout le monde pense que c'est l’œuvre du fantôme alors ne vous fâchez pas mais ce fantôme serait marié à un capitaine. Et personne ne témoignera parce que le fantôme fait peur à tout le monde et personne ne voudrait voir sa maison ou son bateau bruler j'ajoute. Oh commissaire ajoute mimi mais vous aussi vous êtes un fantôme et vous avez lu mes notes par-dessus mon épaule. Tout le monde pense la même chose je lui explique. Plus tard je suis sur le pont du bateau, le fantôme m'offre une bière alors que je regarde la grâce incarnée, la plus jolie des femmes que j'ai jamais vu de ma vie et je ris intérieurement en pensant à tous ces gros durs qu'elle terrorise. Je sais que c'est vous je lui dis, je n'ai aucun moyen de le prouver et d'ailleurs je m'en fous, un bourgeois de médecin à eu son bateau dont il ne se servait jamais qui a brûlé et tout le monde s'en fout. Je voulais juste que vous me disiez pourquoi, pour mon repos intellectuel, je lui explique. Elle secoue ses cheveux sur ses épaules avec un geste d'une grâce infinie, et puis elle me sourit. Je ne crois pas que ce capitaine soit à plaindre je me dis, c'est quand même la plus jolie femme que j'ai jamais vu de ma vie. Ce n'est pas un médecin, elle m'explique. Je vois la fureur envahir son visage et je comprends tout à coup la crainte qu'elle inspire. Cet escroc n'est pas plus médecin que je suis rugbyman elle explique, il a failli tuer ma mère parce qu'il reluquait une infirmière au lieu de brancher correctement une petite sonde de rien du tout. Il a de la chance que je n'aille pas plus loin. Le capitaine est au courant je demande au fantôme. Elle rit franchement et ses yeux se remplissent d'amour aussi vite que de fureur précédemment. Le capitaine n'est jamais au courant de rien, elle rigole. Après que j'ai quitté le bateau je croise le fameux capitaine, il regarde le peu qu'il reste du bateau du médecin et semble vaguement soucieux. Puis je le vois retourner à son propre bateau ou l'attends le fantôme. Elle le serre dans ses bras et semble rire alors qu'il désigne le tas de cendres qui flotte encore sur l'eau. Ce type doit être le plus heureux des hommes je me dis en montant dans ma voiture. Le plus heureux des hommes.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite