Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 19:17

Dire les mots, redire les mots. Dire les mots encore, et pourtant, c'est comme un songe, un rêve, c'est comme si ça n'avait pas eu lieu, ça dure le temps que ça dure, ça existe le temps que ça existe, et c'est déjà fini avant même d'avoir commencé. Nous sommes plus forts je me dis, on dirait que nous sommes devenus plus durs et insensibles quand nous nous séparons mais je sais que ce n'est pas vrai. Je me noie sur le corps de la plus belle femme du monde que je devrais inonder de larmes et je sens son émoi et je râle mon plaisir comme si c'était la dernière fois. Je dors un peu pendant que la plus belle des femmes de ce monde lit un livre. Plus tard dans la rue, alors qu'un type s'emplafonne une poubelle tellement il ne peut la lâcher des yeux, je lui demande si elle pense toujours qu'elle est vieille et moche. Un fille nous croise vers la rue des Pyrénées et je vois bien qu'elle constate un problème. Comment une fille aussi jolie peut être avec un type pareil elle se demande ? Une question qui ne cesse de me hanter je me dis en rigolant. Le fantôme boit sa boisson préférée à la mer à boire qui ne s'appelle plus comme ça depuis longtemps mais que même le fantôme appelle la mer à boire. Alors que j'enlève le soutien-gorge de la plus belle femme du monde, je me demande pourquoi elle veut de moi. Je dors un peu, plus tard, je dors un peu, un peu plus tard, alors qu'elle lit, je serre son corps tout contre mon corps, et j'ai l'impression que ça passe de plus en plus vite. Comme si ça n'avait pas existé. Mais je sais que ça existe. Je sais que tu existes. Tu existes.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite