Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2014 5 04 /07 /juillet /2014 21:00
Combler les vides

Je ne trouve plus les mots. C'est comme s'ils m'avaient abandonnés au-dessus de l'atlantique ou quelque part vers le Groenland ou au nord de l'écosse. Je ne sais plus les dire, les mots, retourner leur sens, laisser les rimes, toucher l'abîme pour ne pas s'effondrer, attendre que les bras du fantôme m'entoure de leur chaleur, oublier le tourment pour quelques temps encore, pour quelques temps de plus. La vie hypothétique que je mène n'est qu'une solitude avec la plus belle femme du monde, mais c'est la plus belle des solitudes, la solitude a deux. Je voudrais calmer les marées qui vont et viennent dans l'esprit du fantôme, freiner la folie qui recouvre tout son être, parfois. Souvent. Tout le temps. Mais je crois que si la plus belle des femmes du monde n'était pas dingue, elle ne serait pas elle, et si elle n'était pas dingue elle ne supporterait pas ce qu'elle supporte. Les mots me lâchent, comme s'ils ne voulaient plus de moi, comme s'ils se refusaient à moi, un peu vexé du peu d'attention que je leur porte ces derniers temps. Alors je les laisse me fuir et puis je me fonds contre le cœur du fantôme, je me fonds contre le corps du fantôme. Je ne trouve plus les mots, je ne connais pas les mots, mais s'ils étaient encore près de moi, s'ils me rejoignaient, je pourrais leur faire entamer une sarabande pour dire au fantôme que je ne suis jamais seul puisqu'elle est toujours avec moi, je pourrais aligner les mots pour te dire que je ne suis jamais seul puisque tu es toujours avec moi. Toujours parmi moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite