Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 18:44
Le goudron (again)

L'aéroport n'a pas vraiment changé je me dis après avoir donné ce petit papier où l'on déclare l'argent et les biens de valeur que l'on a sur soi. On fait toujours une heure de queue pour sortir après avoir récupéré son bagage. A la descente de l'avion, il faut désormais poser les quatre doigts de la mains droites sur une petite vitre, puis le pouce de la même main et réexecuter la même opération avec la main gauche. Ensuite vous devez regarder une lumière avec vos pupilles. Le passeport biométrique n'existait pas la dernière fois que je suis venu ici. C'était il y a plus de 25 ans, presque 30, et je repartais pour paris avec les cendres de mon frère dans mes bagages. Je ne ressentais rien. J'attendais surtout avec appréhension les retrouvailles avec le reste de ma famille qui m'attendait à paris à la descente de l'avion. Me voici de retour après toutes ces années loin de la californie, loin de ma jeunesse remplie de fureur, de soleil, de filles trop maigres, de piscine dépravée, de goudron qui fond, de crépitement du soleil sur ma taches de rousseur. Me voici enfin revenu, vivant parmi les morts, rouquin parmi les chicanos et les asiatiques, fatigué de mon propre miroir, éreinté des supplices infligés à mon cœur, a mon corps, mon foie et mes vertèbres. Si lourd d'une légèreté enfui, si lourd d'une fraîcheur enfoui, l'âme sombre et en fuite, dans le rayonnant et écrasant soleil de la cité des anges. Quel nom à la con bordel, quel putain de nom à la con pour une ville qui est le contraire de ça, los angelés est la ville la plus cartésienne, la plus rationnelle, la moins rêveuse que je connaisse. Rien n'est innocent, tout est commerce, énergie, dollar, voiture. Même les tickets de caisse sont longs comme mes états d'âme car remplis de pub. Le comble du cynisme, tu achète un seul truc, des pastilles de menthe à un dollar et tu te retrouve avec un morceau de papier de quatre mètres de long. Je ne suis pas de retour, je ne suis même pas sur que mon âme ait traversé l'atlantique. Je ne sais pas ce que je suis venu chercher mais j'espère vaguement le trouver. Je n'ai pas eu d'adolescence, je n'ai pas eu d'innocence. Je n'ai connu que le cynisme de mon grand frère connard, qui s'est cramé l'âme quelque part vers le farmer's market. C'était où déjà, orange street ? Je franchis enfin les portes de l'aéroport et je me retrouve dans la fournaise de la ville. Je pourrais prendre le bus qui va jusqu'à la gare central, et je pourrais choper le métro qui n'existait pas la dernière fois que je suis venu. Je cherche un yellow cab pour et je me demande quelle destination je vais lui donner. Il y a ce vieil hôtel d'inspiration japonaise derrière le moca mais je ne crois pas que prendre un hôtel dans le centre soit une idée de génie. Le hilton de pasadena sur cordova street me semble une meilleure idée. Il sera bien temps alors de louer une voiture, l'avantage de pasadena c'est que le métro arrive la et que je peux marcher et me reposer un peu pour les premiers jours de mon arrivée. Je n'ai pas envie de tout de suite être aspiré par la fureur du centre ville. De plus je dois monter vers le nord et pasadena est dans la bonne direction. A peine deux heures de route pour aller a santa barbara. Je regarde le ciel incroyablement bleu a travers mes lunettes de soleil, je n'ai pas souvenir qu'il faisait si beau, chaud oui, mais on était comme pris dans une nasse de brouillard, surtout en juin. Couvert matin et soir. Je sens l'atmosphère incroyablement électrique de la ville. Big squirrel est de retour je me dis alors que le taxi latinos qui me rend bien cent livres s'extraie de sa voiture et vient vers moi avec un grand sourire. Big squirrel est de retour sans son connard de frère.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans l'ouest le vrai
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite