Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 18:04
La route du désert

J'aime bien cette route un peu déserte et lunaire ou l'on monte jusqu’à quatre mille pieds et je m’arrête à l'espèce d'espace un peu lunaire ou ils ont construit quelques chiottes. Je me souviens que la première fois que je suis venu a vegas, je suis reparti en taxi pour l'aéroport et le chauffeur m'a demandé si c'était la première fois que je venais et ce que je pensais de la ville. En dehors du monde je lui avais répondu, "outside to the world" je crois bien que j'avais dit au type, un morceau de barbaque de 400 livres qui avait explosé de rire et secoué de spasmes toute sa bidoche. Vegas n'est pas une ville, ce n'est même pas la réalité. Vegas est un fantasme. J'ai mis deux plombes a me sortir du trafic de los angelès, c'était pourtant le début de l'après-midi mais cette ville est un putain d'énorme embouteillage sans fin comme un jour de grêve a paris. En traversant san bernardino je me suis dis que la première fois que j'étais venu, il y a 30 ans, j'avais déjà cette impression de faire de la bagnole toute la journée. Bordel la première fois que j'étais venu a los angelès je pouvais pas commander d'alcool au resto et encore moins en acheter. Au putain de siècle dernier. Je pouvais même pas conduire parce que j'avais pas l'âge du permis français. Je descends au monte carlo a las vegas, je préfère le charme un peu suranné des vieux hôtels et des vieilles machines a sous plutôt que le rococo tape à l'oeil des plus récents. J'aime bien que tu tournes encore le bras de la machine a sous et j'aime bien le compteur qui défile plutôt que le chiffre brut et immédiat que tu as gagné des nouvelles machines électroniques. Un moment sur la route, vers la vallée de la mort, il y avait une tempête de sable et c'était comme du brouillard, j'ai allumé mes phares et j'ai eu l'impression que la fin du monde était proche. J'arrive tard, j'ai juste mis 5 plombes pour faire quatre cent malheureux kilomètres, bon en même temps avec la vitesse limité a 70 miles de l'heure tu peux pas mettre trois petites heures. Je m'assois devant une machine et j'attends qu'une serveuse se pointe pour me demander si je veux un cocktail. Je mets 20 tickets devant la machine et si je perds un peu au début je fais fructifier ma fortune de 10 dollars. Je sais pas ce qui me prends, la fatigue du voyage sans doute, au lieu de commande corona je demande une desperado. Une fois la fille repartie je me demande ce qu'elle a compris vu que la desperado n'existe pas ici. Elle me ramène un verre de porto ce qui n'est pas très rafraîchissant. Les serveuses de cocktails sont comme le monte carlo, leur heure de gloire date de frank sinatra. C'est pas les filles avec de grandes échasses et du monde au balcon comme dans les casinos pour nouveaux riches. C'est plutôt le format dolly parton en mode grand-mère. Vegas me file toujours une énergie incroyable mais je me demande comment on peut garder la pêche en vivant tout le temps ici. Ctte ville est un sanibroyeur de l'âme. Je file toujours 5 tickets au premier verre, du coup la fille me repère et je sais qu'ensuite elle viendra me demander ce que je veux. Ensuite je refile 2 dollars et pour le dernier verre 3 voire plus si j'ai vaguement gagné. Je bois encore une ou deux corona, j'aime bien venir a vegas, pas très longtemps mais j'aime bien. J'imagine que les gens qui vont dans les parcs d'attraction ressentent la même chose. Je lis des nouvelles du fantôme dans manhattan. Je regarde les lumières par la fenêtre de ma chambre et je ris du contraste avec le camping du bout du monde sans eau ni électricité ou j'étais il y a 3 jours. Des mondes ne se croisent pas et s'ignorent totalement même a quelques centaines de kilomètres les uns des autres. J'essaie de deviner au loin la silhouette du fantôme. J'essaie de la deviner. Et je l'étreins. Je t'étreins même si je ne te vois pas. Surtout si je ne te vois pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans l'ouest le vrai
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite