Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 16:58
La paix des méninges

La fille dans la rue me dit qu'elle adore mon tee-shirt. Je souris niaisement et mon beau-frère la remercie alors qu'on continue de marcher sur colorado pour aller se manger une glace un peu plus loin. La pauvre jeune fille qui m'a fait des compliments comme on en fait beaucoup ici, vu que tout les gens se parlent, se hèlent, s'interpellent, se posent des questions, la pauvre jeune fille ne sait pas que si le fantôme était là, je ne pourrais lui éviter une mort dans d'atroces souffrances. Le fantôme ne voudrait rien entendre, le fantôme ne veut rien entendre. Je me rends compte, alors que je continue les frères karamazov au bord de la piscine que c'est un roman noir, un thriller, un hard-boiled comme on dirait ici. Les digressions sur la religion sont un peu chiantes mais c'est pas si difficile à lire. Je me souviens que quand on partait en vacances, mon père remplissait une valise de bouquins, et je crois qu'il était comme moi, il aimait juste les vacances car il pouvait encore plus lire. Je comprends aujourd'hui que mon père était comme moi en fin de compte, un solitaire absolu. Il avait eu une famille par amour pour ma mère. Il s'était sans doute marié trop âgé, il avait déjà pris le pli de la solitude, c'est sans doute pour ça que je l'ai toujours senti absent. Il était enfermé en lui-même. On va manger au restaurant espagnol de glendale. J'aime bien le slogan sur la carte, venir ici permet de manger une vraie paella sans faire le voyage jusqu'en Espagne. On l'a commandé sur la route. Il y a des fanions de pleins de club de soccer sur les murs. Glendale est la ville après pasadena, et avant burbank et ses studios de télévision. Glendale est la ville des arméniens. C'est surtout plus montagneux, on commence à voir des maisons un peu isolées au milieu d'une végétation cramé et jaune depuis qu'on a plus le droit d'arroser à cause de la sécheresse. On mange en entrée de petits morceaux de chorizo qui baignent dans du vin rouge et on fait passer la paella avec de la corona. Je suis comme de coutume le seul cul blanc dans le restaurant ou l'on parle espagnol et la patronne péruvienne se force à me parler anglais. Vous êtes français me dit la femme de monsieur grosse tête dans l'ascenseur alors que je sors idéfix. Elle m'a demandé comme le type de la veille dans la rue, la marque du clébard. Moitié maltais j'ai répondu, mais je sais jamais comment on dit pour l'autre morceau. Monsieur grosse tête qui est vachement sympa et optimiste dans la vie me dit qu'il adore la france et les français pour une raison que j'ignore. On y va en septembre et c'est la première fois me dit sa femme alors que l'ascenseur arrive au parking. Plus tard je dirais en rentrant ils sont vachement sympas les grosses têtes alors que soeur l'américaine me dira arrête de les appeler comme ça je vais le répeter, je me souviens jamais comment ils s'appellent. Le voisin rosbeef qui vient de bristol dit à ma soeur qu'il adore sa robe. Elle le remercie. Voilà j'ai envie de dire a la plus belle femme du monde, c'est ainsi la californie, mais je sais qu'elle n'entendrait pas, et qu'elle décapiterait ou brûlerait vivre la jeune fille qui m'a complimenté sur mon tee-shirt. Le caissier du supermarché mexicain n'arrête pas d'éternuer et le garçon formidable fait un petit point santé avec lui pendant dix minutes puis finit par lui noter le nom d'un produit naturel pour se soigner pendant que les gens derrière, stoïques attendent bien sagement leur tour. C'est marrant je me dis, j'ai deux beau-frère, l'un est le type le plus généreux que le monde aient porté et l'autre le moins généreux de la galaxie. On prépare notre paquetage pour le camping dans l'île, et je me demande depuis quand je n'ai pas campé. Le festival de dour peut-être, il y a déjà quelques années. J'y allais avec ce garçon qui habite près de chez moi et que je ne vois plus pourtant. Sans trop savoir pourquoi. Le soir alors que j'enlève mon tee-shirt qui reprend le logo de disney mais ou il est écrit walter white meth lab, je regarde le fantôme qui m'attends de l'autre coté de l'atlantique. Bientôt tu seras plus près de moi je pense tout bas. Bientôt tu seras tout près de moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans l'ouest le vrai
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite