Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 10:27
La pluie avant le soleil

J'essaie de retrouver le sens des mots ou leur goût je ne sais plus trop. Je manque de chlore je me dis, il va falloir penser a y retourner. Un type s'endort au politburo alors que je parle avec sa femme. J'ai passé une nuit blanche il me dira plus tard. Un mort de faim avec une alliance fait la roue devant la plus belle femme du monde. Mes doigts ne trouvent plus le clavier pour assembler des phrases. On m'offre du champagne et du whisky. Je traverse les nuées de touriste sur le pont au cadenas alors que la pluie menace un peu. Certaines prennent des poses débiles devant les cadenas ou notre dame je ne sais plus, je me dis pour les millième fois que les gens devraient un peu regarder autour d'eux et faire un peu moins de photos, surtout les touristes. Je monte dans le bus vide puisque quand deux bus de la même ligne se suivent les gens montent dans le premier plein quitte à mourir asphyxié et non dans le second vide ou l'on peut s'asseoir tranquillement. Pour une raison que j'ignore depuis plus de 30 ans. Il pleut le soir alors que je passe devant l'église orthodoxe de la rue de l'est. Je n'ai pas mon feutre sur moi sinon j'écrirais pol poutine sous la photo du grand timonier. Ou caniche de bachar je ne sais pas encore. Le type qui m'offre pleins d'alcool bon marché au politburo est venue avec sa femme, manque de bol pour mézigue elle parle encore moins bien le français que lui. On opte pour le langage des signes. Je croise le garçon anar attablé devant un kir chez cosette, on parle un peu du festival qui cette année ne sera guère intéressant il me semble et puis on se dit qu'on se verra samedi à la parole errante. J'offre des chocolats aux filles que j'ai acheté le midi, à la parisienne. Je parle avec le voisin tout en me demandant s'il dort avec son chapeau. J'enfile mes lunettes de soleil en traversant la seine au petit matin. Je jette un œil sur l'île pas loin. On dirait la nièce de sandra paoli en face de moi dans le métro. L'air est un peu sec dans la rue olivier métra qui semble un peu comme une ville fantôme depuis que le lidl a fermé. Je cherche un peu le fantôme alors que le jour tombe. Je cherche le fantôme.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans paris politburo La vie belleville
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite