Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2014 2 08 /04 /avril /2014 16:49
Les recommencements

Je passe devant la mairie du vingtième. Ils ont montés des échafaudages, comme pour un ravalement. Je monte les marches et je pénètre dans l'église. Il m'attends et alors qu'il vient vers moi près de l'endroit ou l'on peut allumer des cierges, je me dis qu'en 18 mois il a beaucoup vieilli. Je jette un œil furtif vers l'autel au loin, dans cette église ou mes parents se sont mariés il y a presque 60 ans un jour du bout d'un hiver glacé. Il faudra que je dise au fantôme qu'ils refont la mairie pour notre futur mariage je me dis en passant place gambetta pour aller choper le bus. Alors que je lui parle il me dit qu'il oublie de plus en plus alors je plaisante et je lui dis que moi aussi j'oublie de plus en plus. Je ne peux plus le voir de la même façon. Depuis que la plus belle femme du monde m'a dit que c'est la première fois qu'elle voyait ça. Je le vois comme le prêtre qui était ému à l'enterrement de ma mère. Avant de prendre le bus pour descendre vers butte aux cailles City terrain de mon enfance, je rentre dans la mairie pour demander combien de temps les travaux vont durer. Parce que c'est pas tout ça mais j'ai mon mariage avec le fantôme moi je dis pas à la dame de l'accueil. Il faudrait que ce soit fini. Je traîne un peu dans les rues du quartier de mon enfance mais je n'ai pas très envie d'aller vers chez mes parents. En partant je papote quelques instants avec les précaires alcooliques qui traînent sur les marches, attendant déjà, en fin de matinée que le plus centre d'hébergement d’Europe situé juste dans la rue d'en face rouvre ses portes. Je me dis que dans 48 heures, je reviendrais à bord d'un fourgon mortuaire ce qui semble un peu mon destin dans ce coin là de la capitale. Sauf qu'il faudra aller dans un autre cimetière, ne pas descendre la rue de la mie de pain, ne pas traverser la place de l'abbé hénocque ou pierre goldman fut assassiné par le riant groupuscule honneur de la police devant les grilles de la croix rouge, il ne faudra pas descendre jusqu’à la poterne des peupliers. Je retourne vers le quartier chinois qui est plutôt le quartier cambodgien en fait, je pourrais aller m'acheter une brioche à la viande comme une madeleine de proust mais je n'y pense même pas. Le temps alterne entre le soleil et le gris. Je me demande quand je rentrerais dans la marie avec la plus belle femme du monde à mon bras. Mais ça ne m'inquiète pas puisque je sais que ça arrivera. Je sais que tu arriveras.

Partager cet article

Repost 0
Published by ma vie en biture - dans Elle émoi
commenter cet article

commentaires

Unsane Minds Unsane Bodies

  • : Le blog de ma vie en biture
  • Le blog de ma vie en biture
  • : Des jours et des cuites...
  • Contact

Extension Du Domaine De La Cuite